20 usages de la facilitation graphique

Dans cette vidéo, je vous propose 20 usages concrets de la facilitation graphique, à pratiquer en milieu professionnel et dans votre vie personnelle. Il s’agit d’un extrait de la formation en ligne, « Facilitation graphique : communiquer avec le visuel » qui débutera le 17 mai prochain.

 

10 usages professionnels de la facilitation graphique

Dessiner « pour soi »

1. La prise de note ou sketchnote

C’est très simple et c’est l’usage le plus répandu : vous êtes en réunion, en conférence, en formation, vous assistez à un cours… Vous pouvez aussi être en présence d’un patient (sophrologue), un parent-d’élève… Vous écoutez et vous prenez des notes, vous dessinez pour vous. On appelle cette prise de note visuelle le sketchnote. Cette technique est très pratique pour faire un compte-rendu, favoriser et stimuler votre apprentissage, mieux assimiler ce que la personne est en train de transmettre.

2. Résumer un document

Vous avez lu ou produit un document volumineux ? Vous pouvez imaginer une version simplifiée et illustrée : cela peut être un document technique, une procédure, un mode d’emploi, un plan d’actions ou un livre.

3. Concevoir un cours, une formation

Cet usage a vocation à vous aider à réfléchir, à poser vos idées et à les structurer. Si vous êtes dans une posture de transmission d’une information, vous pourriez réfléchir à l’ingénierie pédagogique et réaliser, par exemple, un storyboard visuel de votre parcours de formation ou d’enseignement.

Dans toutes ces situations professionnelles, vous dessinez pour vous, sans pression.

Dessiner pour quelqu’un

4. Le coaching visuel

Dans ce cas, une personne raconte et vous reformulez ses propos par le dessin. Vous l’aidez à réfléchir à ses questionnements et/ou aux problèmes qu’elle souhaite résoudre. Vous pouvez pratiquer, soit lors de séance de coaching en entreprise (pour les entrepreneurs, les consultants, les formateurs, les facilitateurs, les coachs…) soit dans le domaine médical (orthophoniste, sophrologue…).

Je vous recommande d’expliquer à votre interlocuteur ce que vous êtes en train de faire pour éviter qu’il ne soit déconcerté par le fait que vous ne le regardiez pas directement dans les yeux.

Dessiner pour un collectif

5. Afficher l’ordre du jour 

Un moyen simple et ludique d’utiliser le dessin dans votre vie professionnelle : proposer l’ordre du jour d’une réunion, d’un atelier, d’une table-ronde ou la thématique d’un événement de manière visuelle. Ce poster sera affiché en permanence pendant l’événement et visible de toute l’équipe.

6. Illustrer votre présentation

Faire une présentation visuelle, c’est améliorer la clarté de votre communication et éviter la présentation powerpoint lourde et indigeste. Vous pourriez par exemple revoir l’ensemble de vos slides pour en faire la synthèse, tout en gardant le même niveau d’informations. Votre présentation pourrait comporter des pictogrammes que vous auriez dessiné pour aider à mémoriser les idées. L’objectif ici n’est pas de tout dessiner mais d’ajouter des éléments qui permettront d’aider à transmettre et à mémoriser le message tout en proposant une présentation personnalisée.

7. Réaliser une charte de valeurs

Autre possibilité : décliner une charte de valeurs. Il s’agit de quelque chose de suffisamment impactant dans une organisation où l’on va retrouver tout ce qui est lié aux fondements du travail collectif : avec par exemple des notions d’engagement, de qualité, de services, d’écoute, de respect. Elle doit engager l’équipe et elle est le plus souvent écrite. Il pourrait être intéressant de produire et d’afficher une version dessinée des valeurs fortes de l’entreprise.

8. Partager une vision collective

Dans une entreprise, une organisation, une association, le visuel peut vous aider à partager une vision collective. En groupe de travail, en réunion, vous allez prendre des notes visuelles pour retranscrire les éléments-clés de la réflexion. Cette fois,vous dessinez pour aider la réflexion d’un groupe : le partage de la vision d’un projet, une feuille de route, une solution à un problème ou encore le partage d’une même vision du problème.

9. Le scribing 

Cet usage consiste à faire un enregistrement graphique d’une conférence ou d’un événement assez descendant. Le scriber, appelé également « graphic recorder », est présent sur une scène, face à un tableau. Il fait un compte-rendu d’une séquence pouvant durer de quelques minutes à plusieurs heures. À la fin de l’événement, les participant(e)s ont une synthèse des échanges.

10. Le parler-dessiner

Cet usage est particulièrement impactant. Il s’agit de présenter en direct et de dessiner un concept que vous maîtrisez. Les participants voient le fil de votre pensée se construire au fur et à mesure que vous posez les idées sur le tableau. Concrètement, vous pouvez pratiquer  le parler-dessiner lors d’une situation d’avant-vente, une présentation en entreprise, dans une association, lors d’un pitch (ou résumé d’une idée), le partage d’une réflexion, d’une vision. Cette pratique requiert une préparation importante en amont, même s’il est possible d’improviser si vous vous sentez à l’aise !

 

10 usages de la facilitation graphique dans la sphère privée

1. Prendre de la hauteur

Vous vous posez des questions fondamentales, des questions existentielles ? Vous souhaitez faire le point sur votre vie, sur l’année écoulée ou sur l’orientation que vous voulez donner à certains de vos projets ? Plusieurs techniques favorisent la réflexion individuelle. Parmi elles, la facilitation graphique peut vous aider à faire le point et à explorer votre monde intérieur. A poser vos idées pour en faire émerger de nouvelles !

2. Afficher les « règles » de la famille

Les techniques de management visuel peuvent aussi être utilisées dans la vie privée pour favoriser la communication entre les parents et les enfants. On peut par exemple transmettre les règles de manière dessinée et ainsi aider à la mémorisation des différentes étapes rythmant les journées familiales.

3. Bien d’autres occasions de pratiquer…

Les usages personnels sont nombreux puisque, si vous souhaitez vous lancer et pratiquer, tous les prétextes sont bons. Pour vous entraîner, dessinez sur des sujets que vous aimez, qui vous intéressent. Voici d’autres exemples pouvant vous inspirer :

  • Résumer une série
  • Synthétiser le journal TV
  • Résumer une émission radio
  • Réaliser une recette de cuisine
  • Créer un carton d’invitation
  • Proposer le menu du repas familial
  • Organiser son projet de vacances
  • Raconter un moment fort de sa vie

A vous de choisir, toutes les occasions sont bonnes !

Il n'y a pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

1 × 3 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à taper et appuyez sur Entrée quand vous avez terminé

Votre panier

Votre panier est vide.